Skip to main content

Qui sommes-nous ?

Notre histoire

À la suite des attentats commis en France en 2015 et 2016, le Président de la République François Hollande missionne Juliette Méadel, Secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes, afin de soumettre « des propositions relatives à la création d’un centre de ressources et de résilience ». Les blessures psychiques deviennent un enjeu de santé publique majeur qui ne concerne pas uniquement les personnes victimes d’actes terroristes mais toutes les victimes de violence.

Une mission de préfiguration de ce centre est confiée à Françoise Rudetzki, depuis décédée en mai 2022. Victime d’un attentat en 1983, elle est reconnue pour son parcours militant et investi. Elle a fondé l’association « SOS attentats » qui a œuvré pour la reconnaissance et la prise en charge par l’Etat des victimes d’actes de terrorisme. Elle a été à l’initiative de plusieurs mesures importantes pour les victimes d’actes de terrorisme, notamment la création du Fonds de garantie des victimes. En décembre 2016, Françoise Rudetzki, a déposé un rapport intitulé « Pour un centre de ressources et de résilience : réparer et prendre soin de la vie ».

Historique

Mission de préfiguration

Mission de préfiguration d’un Centre national de ressources et de résilience : rapport remis en décembre 2016.

2016

Plan interministériel

Plan interministériel à l’aide aux victimes intégrant la création du Cn2r et annonce de renforcement de l’offre de soin en psychotraumatologie.

2017

Appel à projets

Instruction pour l’appel à projets de création du Cn2r et sélection des porteurs du projet.

2018

[/vc_column_inner][/vc_row_inner]

Création

Arrêté portant approbation de création du GIP du Cn2r et démarrage des activités en juillet.

2019

Lire la convention constitutive du Cn2r

Lire la convention
Notre mission

Agir face au trouble de stress post-traumatique

Malgré la reconnaissance scientifique des troubles post-traumatiques et de leurs conséquences, ils restent sous-identifiés par les personnes concernées et par les professionnels. La diversité des troubles post-traumatiques et la présence d’autres troubles peuvent compliquer leurs identifications. Les blessures psychiques souffrent également de stigmatisation et la personne concernée est parfois en incapacité d’évoquer l’événement à l’origine de son trouble ou n’associe pas les difficultés qu’elle rencontre à l’événement vécu.

Le Cn2r apporte les ressources nécessaires pour agir face au trouble de stress post-traumatique (TSPT) et autres troubles post-traumatiques et permettre au citoyen, aux communautés et à l’ensemble de la société à l’épreuve d’un événement traumatisant de maintenir ou de retrouver un bien-être et une qualité de vie satisfaisante post-événement.

Les ressources mises à disposition permettent de comprendre et d’affronter ces troubles et leurs conséquences sur le quotidien (vie privée, sociale, professionnelle ou scolaire, etc.) comme sur le collectif. Elles proposent également un accompagnement sanitaire, social et juridique adéquat.

Par le développement et le partage des savoirs scientifiques et expérientiels, le Cn2r :

Sensibilise

la population aux manifestations des troubles post-traumatiques, à leurs conséquences et aux moyens de se protéger et de se reconstruire.

Renforce

les compétences de tous pour améliorer le repérage du trouble de stress post-traumatique, sa prévention et la qualité de l’accompagnement sanitaire, social et juridique.

Fédère

les acteurs impliqués aux différentes étapes de reconstruction post-traumatique afin d’assurer à toute personne concernée un accompagnement sans rupture qui réponde à l’ensemble de ses besoins.

Téléchargez les rapports d’activités

Notre fonctionnement

Le Cn2r est administré par :

L’État

Avec la représentation de six ministères : le ministère de l’Intérieur, le ministère de la Justice, le ministère des Armées, le ministère des Solidarités et de la Santé, le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Le CNRS

Le Centre national de la recherche scientifique

L’ENM

L’École nationale de la magistrature

Le CHU de Lille

Le Centre Hospitalier Universitaire de Lille

L’AP-HP

L’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Le 07 avril 2021, Frédérique Calandra, déléguée interministérielle à l’aide aux victimes (DIAV), représentante du garde des Sceaux, ministre de la Justice, a été élue présidente de l’assemblée générale à l’unanimité. 

Le Cn2r consulte le conseil scientifique et d’orientation (CSO)

présidé par les porteurs scientifique, le Pr Thierry Baubet et le Pr Guillaume Vaiva - sur les orientations du programme annuel d’activités. Il peut être consulté sur des projets de nature diverse (projet de recherche, organisation de manifestations scientifiques...) qui sont présentés au Cn2r, en vue d’obtenir son soutien. Il se réunit également pour valider le bilan du programme d’activités de l’année et émettre des recommandations pour le développement des actions du centre. Le CSO est composé de représentants d’instances reconnues, de représentants d’associations de victimes et d’aide aux victimes et d’experts et personnalités qualifiées désignées par l’assemblée générale pour une durée de cinq ans.

Découvrir les membres du CSO
Aller au contenu principal