Le psychotraumatisme, de par sa nature déstructurante, entraîne souvent un sentiment d’isolement : en tant que victime, proche, aidant, soignant… On se sent particulièrement seul.e face à ses conséquences. Ainsi, le CN2R vous propose des ressources qui vous aideront à obtenir une consultation spécialisée, passer un cap douloureux ou à vous sentir mieux et moins seul.e.


Le psychotrauma dû à la violence

Les professionnels de première ligne notamment les médecins généralistes sauront vous proposer des options d’orientation secondaire spécialisées. N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.


Des unités spécialisées (avec antennes départementales) regroupant une équipe de professionnels spécifiquement formés au trauma et proposant une offre de soin gratuite sont réparties sur le territoire national. Retrouvez les coordonnées de ces unités de soins pour les victimes de psychotraumatisme (certaines sont en cours d’ouverture) : cliquez ICI


Entraide

Les associations d’aide aux victimes, conventionnées par le ministère de la Justice, sont chargées d’accueillir les victimes d’infractions pénales et de catastrophes naturelles, et leurs proches. Elles les informent sur leurs droits et comment les faire valoir, leur proposent une aide psychologique en lien avec l’événement vécu et assurent un accompagnement dans toutes les démarches. Regroupées pour la grande majorité au sein de la fédération France victimes, les associations d’aide aux victimes sont l’interface et le facilitateur entre la personne victime et les acteurs qui doivent concourir à sa réparation (policier/gendarme, avocat, association spécialisée, professionnel de la santé, professionnel de l’intervention sociale, assureurs etc.). Dans l’immédiateté et sur la durée, les associations accompagnent les victimes tout au long de la procédure judiciaire et même en dehors d’une procédure, de manière gratuite et confidentielle. Retrouvez l’annuaire : ICI
Si vous êtes victime d’un acte terroriste, rendez-vous sur le guichet d’information et de déclaration pour les victimes : ICI


Les associations de victimes ont pour objectifs de défendre les intérêts des victimes qu’elles représentent, mais aussi d’apporter aide et conseils aux familles confrontées à des difficultés semblables à celles que leurs membres ont déjà connues.


Numéros utiles

  • 116006 : numéro d’aide aux victimes (depuis l’étranger 00 33 1 80 52 33 76)
  • 3919 : Violences Femmes Info
  • 17 : Police ou Gendarmerie
  • 
15 : Urgences médicales

  • 18 : Pompiers
  • 115 : Hébergement d’Urgence
Partager sur :