Skip to main content

Nos projets

Édition 2022

Les lauréats des appels à projets

Lucia Gentile est la lauréate de notre appel à projet post-doctoral 2022.

Son projet, intitulé « Psychotrauma et résilience chez des femmes primo-arrivantes originaires d’Asie du Sud face aux violences obstétricales : analyse intersectionnelle de la relation de soins en Île-de-France », ouvre de nouvelles perspectives pluridisciplinaires sur les liens entre psychotraumatismes, migration et santé via des enquêtes ethnographiques dans des maternité et PMI d’Île-de-France. Il est encadré par le Professeur Marie-Caroline Saglio-Yatzimirski (CESSMA UMR 245 -Université de Paris, IRD, Inalco) et Priscille Sauvegrain (MCF, Inserm Equipe EPOPé, UMR 1153).

Nous soutenons aussi l’aboutissement du projet de thèse de doctorat de Laura Charretier intitulé « Mémoire et conscience de soi dans le Trouble de Stress Post-Traumatique ».

Ce projet mené dans le cadre du Programme 13-novembre et encadré par le Professeur Francis Eustache (Unité INSERM-EPHE-UNICAEN-U1077 NIMH) et Peggy Quinette (MCF, Unité INSERM-EPHE-UNICAEN-U1077 NIMH) poursuit un double objectif à finalité clinique. Il s’agit non seulement d’explorer et de caractériser trois sous-composantes de la conscience de soi, à savoir la conscience de soi projective, la conscience de soi corporelle et la conscience de soi sociale, mais également de développer un livret d’informations et d’exercices thérapeutiques à destination des personnes exposées à un évènement traumatique.

Résultats des années précédentes

Les projets accompagnés par la Cellule d’Accompagnement Méthodologique

Les projets associés

Évaluation des conséquences de la quarantaine sur la santé mentale des étudiants universitaires. Une étude Cn2r et fonds innovation recherche de la FHF :

La COVID-19 a contraint plusieurs pays à imposer une quarantaine à l’échelle nationale. Sans remettre en question l’intérêt d’une telle mesure, la littérature portant sur l’impact des quarantaines sur la population indique des effets négatifs sur la santé mentale, y compris des symptômes de stress post-traumatiques. Les premiers résultats liés aux conséquences de la quarantaine relative à l’épidémie de COVID-19 en Chine confirment ce constat et font état de fortes prévalences de stress et de dépression. Être étudiant est l’un des facteurs associés à un impact psychologique plus important.

Dans ce contexte, le Cn2r, en lien avec le Fonds innovation recherche de la FHF, a lancé une étude dont l’objectif principal est d’étudier la santé mentale de la population d’étudiants inscrits à l’université en France en s’intéressant à la prévalence : (i) du trouble de stress post-traumatique au décours de la quarantaine, et (ii) de l’anxiété, la dépression, le stress perçu, l’insomnie, les idées suicidaires au cours et au décours de la quarantaine. Un questionnaire comprenant des données sociodémographiques et évaluant ces différents aspects ainsi que différentes considérations en lien avec l’événement en lui-même a été proposé à l’ensemble de la communauté.

Résultats du 3ème temps de mesure à venir.

Ce 3ème temps de mesure est réalisé en collaboration entre le Cn2r, l’U1172 – LilNCog – Lille Neuroscience & Cognition (Univ. Lille, Inserm, CHU Lille) et la Fédération Hospitalière de France. L’étude est soutenue par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, l’Agence nationale de la recherche (ANR), la Région Hauts-de-France, la Fondation de France et la Fondation de Lille.

Résultats du 2ème temps de mesure de l’étude

(juin – juillet 2020) publiés dans le Translational Psychiatry

Découvrir le résultat

Évolution de la santé mentale entre le 1er et le 2ème temps de mesure

Résultats du 1er temps de mesure de l’étude

(avril – mai 2020) publiés dans le Jama Network

Découvrir le résultat

Étude CONFEADO

Étude CONFEADO sur les facteurs associés à la résilience et à la santé mentale des enfants et des adolescents (9-18 ans) lors du 1er confinement lié à la Covid-19 en France

Menée par l’Université Sorbonne Paris Nord en partenariat notamment avec Santé Publique France, l’Université de Tours, les fonds FHF et le Cn2r, cette étude est la première à s’intéresser directement aux enfants et adolescents au niveau national.

Consultez les premiers résultats sur le site de Santé Publique France dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire n°8 Série Covid-19 du 20 mai 2021.

Consultez les premiers résultats
Aller au contenu principal