Une sélection de films – par le Dr Christophe Debien – qui illustre voire éclaire sur la question du psychotrauma et de la résilience.




Le Combat du Capitaine Newman, David Miller, 1963

Un film injustement méconnu malgré une affiche prestigieuse qui réunit Grégory Peck et Tony Curtis et qui raconte l’engagement d’un médecin-psychiatre en 1944 pour faire reconnaître les troubles psychotraumatiques chez les vétérans. Un film d’autant plus intéressant qu’il est basé sur un ouvrage inspiré de la vie du Dr Greenson, connu pour avoir été le thérapeute de Marylin Monroe et de… Tony Curtis !


Taxi Driver, Martin Scorcese, 1976

Si ce film ne traite pas à proprement parlé de l’état de stress post-traumatique, on ne peut s’empêcher de voir dans les troubles du sommeil, le sentiment d’être en décalage avec ses contemporains et les comportements violents et paranoïdes de Travis Bikle, son personnage principal joué par Robert De Niro, les conséquences de la guerre dont il vient tout juste de revenir.


Apocalypse Now, Francis Ford Coppola, 1979

La scène d’entrée épique, sonorisée par les Doors, évoque sans conteste les reviviscences traumatiques. Les personnages sont façonnés par le trauma et le monologue de fin du Colonel Kurtz nous en dit long sur les conséquences d’une exposition répétée à l’horreur.


L’Echelle de Jacob, Adrian Lyne, 1990

Un film horrifique qui permet d’appréhender le décalage ressenti par les sujets atteints de stress post-traumatique avec leurs contemporains.


Valse avec Bachir, Ari Foldman, 2008

L’un des meilleurs films – à notre avis – pour comprendre le syndrome de stress post-traumatique et les troubles de la mémoire associés. Une enquête auto-biographique (Ari est à la fois le personnage principal et le réalisateur du film) passionnante sur fond de massacres de Sabra et Chatila. Il interroge sur les mécanismes qui peuvent conduire à la résilience ou au contraire entretenir les troubles.


Ghost Hound, Shiro Masumune, 2007-2008

Fascinante série « anime », Ghost Hound flirte sans cesse avec le fantastique. Les symptômes psychotraumatiques y sont particulièrement bien exposés : des souvenirs intrusifs aux rêves traumatiques et même des moments dissociatifs intenses. Elle expose aussi quelques méthodes thérapeutiques sur fond d’intrigue étouffante.


Peaky Blinders, Steven Knight, 2013

Même si la série n’est pas centrée sur l’état de stress post-traumatique, ce dernier façonne les personnalités de ses personnages principaux dont le charismatique Thomas Shelby, chef d’une famille mafieuse dans l’Angleterre de l’après première guerre mondiale.


Homecoming, Eli Horowitz et Micah Bloomberg, 2018

Excellente et énigmatique série filmée par le réalisateur de Mr. Robot, elle expose le quotidien d’un centre destiné à accueillir les vétérans. Une psychologue, campée par Julia Roberts, tente de soigner les troubles grâce à un traitement révolutionnaire…

Partager sur :