Le CN2R lance le #covartup : le virus ARTISTIQUE qui vous veut du bien

Un véritable mouvement de solidarité à l’image des multiples initiatives qui ont émergées spontanément autour des soignants sur l’ensemble du territoire national : un collectif d’artistes et d’influenceurs, le Cov’Art, unis pour alimenter quotidiennement les plates-formes vidéo et les réseaux sociaux en créations artistiques enrichies de messages éducatifs pour renforcer la résilience de la population.


Partager sur :

Le CN2R recrute un·e chargée de production, d’analyse de données et de suivi scientifique

Le·a chargé·e de production, d’analyse de données et de suivi scientifique aura pour mission de proposer et de mettre en oeuvre les actions du pôle recherche en accompagnement du responsable de pôle et de son adjoint·e.
Consultez l’offre d’emploi ICI.

Partager sur :

Resilience after trauma: The role of memory suppression

La suppression volontaire des souvenirs intrusifs post-traumatiques est-elle une stratégie efficace dans la prise en charge des personnes vivant l’épreuve du psychotraumatisme ? En utilisant l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, des équipes françaises ont étudié les réseaux neuronaux sous-jacents au contrôle et à la suppression de la récupération de la mémoire. Les résultats suggèrent que les symptômes caractéristiques de la maladie ne sont pas liés à la mémoire elle-même mais à son contrôle inadapté. Ces résultats offrent de nouvelles perspectives de compréhension et des voies thérapeutiques inédites.
Retrouvez l’article paru dans la prestigieuse revue Science ICI.

Partager sur :

Association between childhood trauma and multimodal early-onset hallucinations

L’équipe INSERM Plasticity & SubjectivitY vient de démontrer une association entre exposition récurrente à des événements traumatisants et hallucinations multisensorielles dans l’enfance. Ce travail ouvre la voie à une meilleure compréhension des mécanismes en jeux dans les hallucinations précoces et à la nécessité d’explorer davantage le TSPT dans l’enfance afin de mieux prendre en charge les patients dans les services de soin.


Partager sur :